— Drive with Passion —
Panier (0)
  • Aucun produit dans le panier.
 

RM Sotheby’s, la passion sans limite – Interview avec Oliver Camelin, directeur des ventes chez RM Sotheby’s Suisse

Véritable institution, Sotheby’s s’évertue depuis 1744 à estimer, conseiller et accompagner ses clients dans leurs démarches d’évaluation du patrimoine, d’acquisition et de vente. Sotheby’s se pose ainsi en tant que garant de la juste valeur des biens de prestige, offrant la place de marché la plus dynamique et la plus reconnue des deux mondes de l’art et du luxe. Forte d’une expertise qui fait foi, la société est également spécialisée dans les véhicules d’exception au travers de son département automobile RM Sotheby’s, et c’est Oliver Camelin qui nous reçoit pour répondre à nos questions.

La réputation de RM Sotheby’s n’est plus à faire dans le monde du luxe, et ses estimations ont valeur de vérité. Comment expliquez-vous l’autorité accordée à RM Sotheby’s ?

 

La maison Sotheby’s existe depuis plusieurs siècles et s’est systématiquement attachée à la justesse de ses estimations, en mettant en avant des compétences pointues dans chaque domaine. Le secret, s’il en est un, est que le diable se cache toujours dans les détails. C’est pourquoi il est nécessaire de veiller à suivre une démarche scientifique, à la manière d’un détective, pour reconstituer la valeur exacte des biens que nos clients nous confient. Nos collaborateurs et moi-même nourrissons une même passion pour les belles mécaniques et leurs histoires. A mon sens, il s’agit là d’une des conditions primordiales pour aller au fond des choses de façon rigoureuse, sans rien laisser au hasard.

 

 

Nous avons vu que Sotheby’s est également présent sur le marché de la vente Privée. Pouvez-vous nous en dire davantage ?

 

Effectivement, nous mettons aussi notre expertise au service de toute personne souhaitant réaliser des achats ou des ventes en direct. Le besoin est réel, le plus souvent par souhait de discrétion, mais aussi en fonction de l’automobile proposée. Certaines se prêtent parfois plus à une vente privée, laissant davantage de temps que lors d’une vente aux enchères par exemple. En effet, tout en prenant en compte les préférences de nos clients, nous conseillons toujours le moyen de vente le plus adapté à l’automobile en question. Ce service donne donc pleine satisfaction, aussi bien pour les vendeurs qui disposent ainsi d’un meilleur contrôle sur les offres reçues et sur le prix final, mais également pour les acheteurs qui bénéficient ainsi d’un plus grand choix, de plus de temps et de plus de discrétion.

 

 

En mai de cette année, nous avons vu la vente aux enchères de la Mercedes 300 SLR Uhlenhaut de 1955 battre tous les records, avec une adjudication à 135 millions d’euros. Était-ce là votre plus belle vente ?

 

En termes de prix, oui sans aucun doute ! D’autant que le dernier record était détenu par une Ferrari 250 GTO de 1962, vendue également par RM Sotheby’s à 45 millions d’euros en 2018. Lorsque l’émotion intervient et prend le dessus, il n’y a plus de limites. Nous sommes bien sûr très satisfaits de ce succès, surtout qu’il est révélateur de cette passion qui nous anime et fait vivre le patrimoine automobile mondial. Cette voiture sera certainement choyée comme il se doit par son heureux propriétaire. Mais pour répondre à votre question, si beaucoup de ventes me viennent à l’esprit, je garde un vif souvenir de celle de la Formule 1 Ferrari championne du Monde en 2002 de Michael Schumacher, car elle reste pour moi un moment d’hommage tout particulier à cet immense champion qui a marqué l’histoire de la Formule 1 et de Ferrari. Avoir eu la chance de pouvoir faire rouler Mick Schumacher, le fils de Michael, sur la piste d’essai privée de Ferrari à Fiorano dans cette monoplace, restera gravé dans ma mémoire.

D’un point de vue plus personnel, pouvez-vous nous dire d’où vous vient votre passion ?

 

Ma passion vient sans doute de mes racines allemandes, avec mon oncle Reinhold Joest, pilote des années 70, qui s’est fait connaître pour ses multiples succès aux 24 heures du Mans, notamment sur la Porsche 908. J’ai donc baigné dans cet univers automobile où je me suis fait une culture Porsche depuis mon plus jeune âge. Puis, j’ai intégré l’école BMW de Munich pour me spécialiser en ventes, marketing et management. Ensuite c’est l’expérience qui m’a permis d’acquérir le bagage nécessaire à mes fonctions actuelles chez Sotheby’s et d’y vivre pleinement ma passion.

Partager l'article
Aucun commentaire

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.