— Drive with Passion —
Panier (0)
  • Aucun produit dans le panier.
 

Passion Lancia chez Drive Vintage

Bien plus qu’un simple garage, Drive Vintage offre l’ensemble des services dont peut rêver le collectionneur confirmé, ou le passionné qui démarre, en le libérant de toute contrainte afin qu’il ne profite que des moments de plaisir avec son ou ses automobiles. Le Team gère aussi une impressionnante collection de Lancia de la grande époque des rallyes, dont une partie en version « Stradale ». Les deux fondateurs, Sébastien et Jeremy, nous livrent ici leur passion pour l’automobile, et particulièrement pour cette marque historique qui leur tient à coeur.

Lancia s’impose en championnat du monde des rallyes :

1972 : 1er avec la Fulvia HF

1974, 75 et 76 : 1er avec la stratos (qui continuera de courir jusqu’en 1979)

1983 : 1er avec la rally 037

1987 à 92 : 1er à six reprises avec la delta H.F 4wd puis avec la déclinaison intégrale

1993 : la marque Lancia se retire de la course, laissant un vide dans le wrc

La propriété « Verte Rive » a été conservée dans un état très proche de son origine. Elle est entretenue avec soin, et une certaine dévotion, par l’intendant du domaine, Monsieur Thierry Christinat, adjudant sous-officier. Il s’ensuit que notre entretien a été très rapidement plongé dans une certaine intimité avec cet illustre personnage dont les Suisses étaient très fans. Même si le mot n’était pas encore intégré à notre vocabulaire, il traduit ce sentiment, à la fois teinté de respect et de reconnaissance envers cet homme, plutôt de petite taille au regard d’un acier qui en disait long sur sa détermination.

LEGENDS MAGAZINE : On vous sait passionné d’automobile, et notamment par la marque Lancia. Comment a commencé votre collection ?

SÉBASTIEN : Vous êtes bien informés ! M’avez-vous croisé une fois sur la route de notre belle région ? Plus sérieusement, quand j’étais encore petit garçon, je jouais avec des voitures miniatures au 1/43ème. Puis en grandissant, j’ai continué cette collection avec des modèles un peu plus grands, à l’échelle 1/1. C’est là que j’ai commencé à « emprunter » la voiture de mon père : une Lancia Delta Intégrale Evo I avec laquelle j’ai passé mon permis de conduire. Mais ce qui a été le plus important à mes yeux, c’est d’avoir pu partager cette passion avec des êtres qui me sont chers : mon papa, et mon parrain Brunello qui avait une concession à Lugano. Sans oublier Giovanni Sinopoli qui, durant toute sa carrière, s’est occupé de la gestion des voitures du Groupe Fiat pour la presse et des préparations en compétition. Donc depuis ma naissance en 1974 et surtout à partir de l’adolescence, je me suis toujours intéressé aux bolides. On suivait d’ailleurs les exploits de la marque au WRC (World Rallye Championship), où Lancia fut sacrée championne du monde plusieurs fois. Aux yeux de certains, cette collection peut paraître importante alors que pour d’autres, elle mériterait d’être complétée avec les versions de course du groupe A et B, mais aussi avec les modèles futuristes.

LEGENDS MAGAZINE : Lancia a été la marque des rallyes. Cette passion de la course vous anime-t-elle toujours ?

SÉBASTIEN : Cette passion ne me quittera jamais. Aucune autre automobile que Lancia aura eu autant de récompenses. Etant également fan de Formule 1, je vis ma passion dès que je le peux, mais les occasions sont rares car il y a beaucoup de restrictions à cause des nuisances sonores, etc… Je reste néanmoins admiratif du monde du rallye et de ceux qui le pratiquent. Même si la passion de la course reste bien présente, il n’y a pas beaucoup de possibilité de piloter en rallye en tant qu’amateur.

LEGENDS MAGAZINE : Lancia est aussi l’une des marques les plus copiées. Proposez-vous des conseils à vos clients pour ne pas se tromper lors de l’achat de ce type de véhicules :

JEREMY : Bien évidemment, nous accompagnons chaque client demandeur de conseils et d’expertise. Le monde de l’automobile de collection est trompeur et parfois risqué. Chaque véhicule mérite un contrôle approfondi tant du point de vue technique qu’historique. En cinq ans, nous avons pu acquérir une impressionnante base de donnée qui nous permet d’identifier les « bonnes voitures ». Une expertise dont bénéficient nos clients à la recherche de la perle rare, ou lors de la vente de leur véhicule. Nous les avisons au mieux tout au long de ces démarches, sans pour autant les influencer dans leurs aspirations.

 

SÉBASTIEN : Pour ma part, je dirai que Lancia est plus que copiée. Beaucoup de véhicules sont même « trafiqués ». Chaque conducteur ou propriétaire de cette marque est quelqu’un qui a voulu avant tout se faire plaisir. Parfois même en y apportant quelques modifications pour ressentir les sensations d’un Alén, Oriol ou encore Toivonen, tous titrés sous l’emblème de cette marque italienne. Cependant, quelle que soit la passion, la règle d’or à toujours observer : garder le véhicule dans son état d’origine.

LEGENDS MAGAZINE : On pourrait dire que vos services sont discrets, mais pas secrets, pourquoi ?

JEREMY & SÉBASTIEN : Nous sommes à l’image de notre clientèle qui trouve au sein de notre équipe une qualité de services élevée et un esprit familial.

 

LEGENDS MAGAZINE : Un de nos lecteurs aimerait participer au festival Goodwood avec sa voiture de collection. Pouvez-vous le conseiller sur demande et monter un tel projet ?

JEREMY : Évidemment, cela fait partie des services proposés par Drive Vintage. Nous organisons absolument tout de A à Z.

LEGENDS MAGAZINE : Pourriez-vous nous en dire plus sur « le Bunker Car Hotel » ?

JEREMY : Le Bunker Car Hotel n’est pas un projet, mais bien un concept déjà existant au sein de Drive Vintage. Il s’agit d’un espace pensé et conçu pour le gardiennage de voitures de collection. Il est lié à un ensemble de services de conciergerie automobile. Nous avons à ce jour plusieurs espaces sécurisés, très discrets, qui nous permettent de conserver en toute confiance les véhicules confiés. Grâce à son expertise, Drive Vintage est également à même de concevoir et construire des espaces de stockage pour les particuliers. SÉBASTIEN : L’appellation le Bunker Car Hotel permet d’inclure tous les éléments de notre concept. Bunker : Sécurité et Discrétion / Car : Voitures / Hotel : Chambre et Service. En tant que diplômé de l’EHL, le parallèle était naturel avec le service à offrir pour lier ces deux passions.

 

LEGENDS MAGAZINE : Pourquoi avoir choisi cet endroit pour ce photo-shooting ?

JEREMY : A bien des égards, il s’agit d’un lieu atypique sur l’Arc lémanique. Il est d’ailleurs prévu de dédier les 3’000 m² de cette ancienne scierie de 1934 à l’artisanat et à la thématique de l’objet roulant en général. Un atelier mécanique et un service de gardiennage sont aussi projetés. Les clients auront ainsi la possibilité de travailler euxmêmes sur leur véhicule, tout en étant guidés par un professionnel. Polyvalent, cet endroit basé sur la côte vaudoise offrira des espaces modulables aux futurs locataires et fera la part belle à la culture et aux produits du terroir. Véritable lieu de rencontres, il sera exploité ponctuellement comme une infrastructure événementielle et permettra, entre autres, de réaliser des photos-shooting, d’organiser des lancements de véhicules ou encore des essais avec différents concessionnaires. Proche de la nature, il offrira un départ direct sur les routes du Jura, sans passage urbain, procurant un plaisir immédiat de conduite qui réjouira collectionneurs et amateurs. En somme, l’objectif est de recréer un univers convivial, en commençant par un club. Les membres bénéficieront d’une offre et d’une zone de divertissement dans ce lounge et pourraient bien croiser, au détour d’une visite, quelques pilotes renommés installés dans la région. Cette communauté regroupera aussi bien des épicuriens que des entrepreneurs, dirigeants d’entreprises, ou des passionnés tout simplement. Alors restez à l’écoute !

Screenshot 2021-09-04 at 20.26.40
Screenshot 2021-09-04 at 20.26.48
Partager l'article