— Drive with Passion —
Panier (0)
  • Aucun produit dans le panier.
 

Maurice de Mauriac et son pilote Rick Pearson au Bonneville 300 MPH Club

Maurice de Mauriac et son pilote Rick Pearson au Bonneville 300 MPH Club

Entrez dans le club très fermé des 300 mph

A l’instar des aventuriers ayant découverts de nouveaux horizons, il y en est d’autres qui parviennent à toucher du doigt un autre monde, éphémère et merveilleux, où le temps s’arrête, comme suspendu dans une autre dimension par les dieux de la route.

 

Voici l’expérience qu’a vécu Rick Pearson en entrant dans le club très fermé des pilotes ayant dépassés les 300 mph (ou 482,8 km/h). A ce jour, moins d’une centaine d’entre eux ont réussi cet exploit fou, nécessitant un courage hors du commun.

 

C’est à bord du streamliner “Flower of Scotland” que Rick a vécu cette expérience sur le lac salé de Bonneville dans l’Utah. Le véhicule, tout en longueur pour optimiser la pénétration dans l’air, est entrainé par un moteur Kawasaki 1’000 cm³montant à 11’000 1/min, développant plusieurs centaines de chevaux. Afin de repousser ses limites, la machine est refroidie de façon simple et efficace, voir même archaïque, à grand renfort de glaçons. Et pour prévenir l’incendie, le pilote dispose d’une caméra infra-rouge qui projette une image du compartiment moteur dans le cockpit. Aussi deux indicateurs de températures d’huile et du liquide de refroidissement viennent compléter la panoplie de détection d’avarie. Auquel cas, le pilote pourra compter uniquement sur deux leviers libérant les parachutes, et sur trois boutons d’extincteurs. Si tant est qu’il s’agisse d’un simple incendie et qu’il ait le temps de les actionner.

12096608_10153160357927361_4676232780556576672_n-680x907-1-blackwhite
12273605_10153223681272361_4122661180330591195_o-680x907-1-blackwhite

A cette vitesse, les sens sont sévèrement éprouvés. Le champ de vision se réduit à l’extrême, et le bruit du moteur en échappement libre vous coupe littéralement du monde extérieur. Tout ce qu’il vous reste, c’est votre corps et les sensations qu’il vous transmet, enfermé dans une étroite boite de métal de 56 cm de large, filant à 499 km/h. Et cela, en étant suspendu à quelques centimètres au-dessus du sol. A ce moment, la moindre anomalie mécanique, la moindre erreur de pilotage, et le véhicule se désintègre instantanément. De la folie pensez-vous ? Certainement ! Mais surtout un instant de magie, de concentration ultime, de fusion entre l’homme et la machine, et l’aboutissement d’un développement de seize ans de travail pour toute une équipe. Le succès de l’aventure aura été au rendez-vous, avec une équipe pouvant fêter dignement une belle victoire. Et naturellement, le partenariat entre Rick Pearson et Maurice de Maurillac sera célébré autour d’une superbe montre : la Maurice de Maurillac « L2 Bronze » que l’on peut retrouver sur le site de la marque.

Plus d’informations sur  www.mauricedemauriac.ch

Partager l'article
3 Magazines 60CHF 40CHF !