— Drive with Passion —
Panier (0)
  • Aucun produit dans le panier.
 

Historic Dubaï, « entrez dans le rêve »

Historic Dubaï, « entrez dans le rêve »

Début décembre 2021, nous quittions Genève et son grésil pour atterrir à Dubaï. Un voyage sous la chaleur des Emirats, qui allait nous mener au cœur des légendes de l’automobile. Nous nous apprêtions à découvrir des voitures d’endurance du groupe C et des formules 1 des années 70-80. Un rêve d’enfant que tout passionné couve en secret. Nous l’avons testé pour vous faire découvrir ce rendezvous immanquable.

POUR CEUX QUI HÉSITENT ENCORE À REJOINDRE L’ÉDITION 2022…

Aller à l’Historic Dubaï, c’est, en une journée, profiter du spectacle en piste. C’est approcher les pilotes dans les stands. Ici, une superbe exposition d’automobiles anciennes. Là, les chants traditionnels sur la grille, le concert dans le paddock et nombre d’animations. Vivre l’événement Historic Dubaï, c’est réaliser le rêve de voir des véhicules qui ont marqué leur époque avec la convivialité et dans le cadre d’un circuit à taille humaine. Pour cette première édition de l’Historic Dubaï Grand Prix Revival powered by Gulf Historic, nous retrouvions sur la ligne de départ les pilotes suisses Jean Denis Delétraz et Tiziano Carugati. Merci à eux pour le spectacle! Car il y en a eu…

LES RÉSULTAS

Chacune des deux catégories a réalisé deux courses distinctes. Elles ont vu l’une comme l’autre la victoire d’Oliver Webb au volant de la Hesketh de James Hunt en F1 et de l’équipage Marc Devis / Martin O’Connell chez les protos Groupe C / GTP.

F1 : WEBB CONNECTÉ À LA VICTOIRE

Au lendemain de la fête nationale aux Emirats Arabes Unis, le britannique Oliver Webb conduisit la Hesketh 308 de GPX Historic à la victoire. Et ceci, coup sur coup, pour les deux courses de ce vendredi. « Deux poles positions, deux meilleurs tours et deux victoires, on peut dire que tout s’est passé au mieux. » reconnaissait cet ancien vainqueur des 24 Heures de Dubaï. « Il y a une semaine, je ne savais pas que j’allais piloter cette voiture qui représente beaucoup pour nous les britanniques, car elle a permis à James Hunt, un de nos champions du Monde, de se révéler.» Jordan Grogor a offert une part de gloire à l’Amon AF101, une auto qui n’en avait guère obtenu lors de son engagement en F1 en 1974. Le pilote de Dubaï d’origine sud-africaine s’est par deux fois élancé du fond de la grille avant de réaliser une solide remontée vers la 2ème place. La troisième marche est revenue à Jean-Denis Delétraz et son Arrows dans la course 1 puis à Jamie Constable et sa Shadow dans la course 2. Dans les deux cas le pilote-journaliste Valentin Simonet, pour ses débuts en F1, a relevé haut la main le défi face à ses rivaux plus expérimentés. C’est ce qu’atteste sa 5ème place à deux reprises. GROUPE C / GTP : L’AMITIÉ SUR LA PLUS

 

 

HAUTE MARCHE

Le duo Marc Devis / Martin O’Connell s’est imposé dans les deux courses avec la Spice-Ford Cosworth 3,5 litres rose n°40, : « Je cours en historique depuis une vingtaine d’années, mais je n’avais jamais piloté de Groupe C. » expliquait le pilote Belge. « L’occasion d’acheter cette Spice s’est présentée fin 2020, au mauvais moment, c’est-à-dire quand je n’ai pas pu m’empêcher de l’acheter ! Nous ne l’avions jamais testée avant de l’expédier à Dubaï. Nous pensions faire un simple déverminage en conditions de course. Mais elle s’est révélée aussi fiable que rapide. Je suis très satisfait de ces victoires partagées avec mon préparateur et ami Martin O’Connell qui s’occupe de toutes mes voitures. » Seule anicroche, une pénalité de 10 secondes pour infraction au temps minimum d’arrêt au stand à l’occasion de la course 1. L’Argo JM19D que se partageaient Andy Soucek et Oliver Webb a pris la pole position avant de mener le premier relais. Elle a finalement terminé 2ème au général et première de la classe « Asset Management » des Groupe C2 et IMSA GTP Lights, un succès réédité lors de la course 2. L’improbable duo composé de Mathieu Baumel et Cyril Despres, plus connu pour leurs triomphes en tout-terrain, s’est hissé vendredi matin au top 3 du classement général, et 2ème de sa catégorie. Le prince

Bernhard van Orange-Nassau et son fils Samuel lui ont succédé à ce rang, au volant de la Spice-Ford Cosworth victorieuse du groupe C2 aux 24 Heures du Mans en 1990.

 

 

POUR DONNER UNE TOUCHE D’EXOTISME MÉCANIQUE

La Howmet TX de 1968 à turbine d’hélicoptère a terminé à la 5ème place du classement général lors de la course matinale, avant de se classer 7ème l’après-midi même. Rendez-vous donc pour la deuxième édition d’Historic Dubaï qui se tiendra sur trois jours, du jeudi 24 au samedi 26 novembre 2022!

Partager l'article
Aucun commentaire

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.